jeudi 19 mai

Si Si et Si...

Si
les feuilles
étaient nos rêveries
l'arbre un sommeil de bois
et les branches nos chemins secrets
Si le geai beige et bleu était notre porte-parole
léger, l'écureuil distrait l'épargnant de nos espoirs
et le pic-vert le dactylographe insolent d'une lettre d'amour
Si la fourmi était simple besogne cheminant l'écorce,
l'araignée fileuse de vent frais, la guêpe filoutant
le sucre et le bourdon perdu là-haut, en quête
d'un mourir d'amour fatal au ciel palpitant,
très au-dessus de la geste des feuilles,
Si les feuilles étaient rêves
j'aimerais vivre au-dedans
de l'arbre
écureuil
fourmi
pic-vert
bourdon
et même,
carrément,
être un hêtre
le hêtre pourpre
des grands jardins publics
Et je traverserais l'automne, l'automne désabusé, défoliant,
l'automne du repli bérésineux des branches hautes où l'archet
grince et danse un solfège sauvage de vent et de pluie.
J'éprouverais au cœur la nudité de l'hêtre interrogeant
les mouvements de son ciel - au-dessus - mendiant tenace,
têtu, houleux, trempé,
VIVANT

Ce texte n'est pas de moi,je n'en connais pas l'auteur hélas!

Posté par very sweetangel à 15:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Si Si et Si...

    ... Je suis l'auteur inconnu !

    ... C'est le mot "bérésineux" par Google qui m'ont mené à ce blog !
    Pour avoir l'arbre dans sa vraie dimension, il faut choisir l'alignement centré, c'est mieux !

    Posté par THIRON, mardi 26 juillet à 22:31 | | Répondre
Nouveau commentaire